Retour à la grille

Point2 NYC : Rêvez Marathon. Rêvez plus grand.

Que faut-il pour courir 42,2 kilomètres ? Qu’est-ce qui nous pousse à rêver d’être au top après la course, un grand sourire sur la ligne d’arrivée ? Est-ce un état d’esprit ? Une motivation sans faille ? Une volonté de progresser ? Voici Cheryl et Matthew, une coureuse et un coureur new-yorkais dont les approches différentes de l’entraînement sont le moteur qui leur permet de réaliser leurs rêves.

 

L’épreuve du temps

 

Un marathon fait 42 kilomètres. 

Non attends.

Un marathon, c’est 42,2 kilomètres. Pas 42. Pas 43. Quarante-deux-virgule-deux. Et ce sont ces 200 derniers mètres, point-deux, en anglais, dont nous parlons ici. C’est le point-deux qui fait la différence. Parce que c’est dans ce point-deux que vous apprenez à vous connaître. Que vous dépassez la douleur grâce à des endorphines étincelantes. Que vous faites de vos rêves votre réalité.

 

Nous avons créé l’expérience Point2 pour honorer les gens qui vont jusqu’au Point2. Les coureur·euse·s qui sortent jour après jour, qui luttent et tiennent la distance.

 

 

Les coureur·euse·s qui se battent pour libérer leur plein potentiel. Qui continuent d’avancer, quoiqu’il arrive. Les athlètes qui comprennent que l’unique « processus », c’est celui qui fonctionne pour elles/eux. Et que la seule « compétition » qui se joue, c’est contre elles/eux-mêmes.

 

Cheryl et Matthew sont deux New-yorkais dont l’approche unique de la course constitue le fondement de tout ce qu’ils font. Voici leurs histoires. 

 

 

Cheryl

 

Cheryl, 46 ans, est née pour se réaliser. Et réussir. Conseillère conjugale et familiale à Brooklyn, militante passionnée pour les droits aux soins, la volonté est ancrée dans son ADN. « Mon père était général dans l’armée, alors j’ai grandi un peu partout dans le monde. C’est de lui que j’ai hérité mon état d’esprit. »

 

 

Mais ce n’est qu’à l’aube de son 40ème anniversaire que Cheryl a découvert la course longue distance. « Une amie d’université m’a traînée pour que je participe au semi-marathon de Brooklyn. Je l’ai fini en moins de deux heures. Pas mal pour une débutante. » La même année, Cheryl a couru cinq marathons et s’est qualifiée pour celui de New York.

 

Six ans, trois continents et quinze marathons plus tard, Cheryl foule le pavé à cinq heures du matin, six jours par semaine. « Courir, c’est intentionnel. Courir, c’est stratégique. Courir, c’est mon café. » Et la course l’a menée dans des endroits qu’elle n’aurait autrement jamais vus, de la banlieue de New York aux monuments de Berlin. Après le meurtre de George Floyd et les troubles qui ont suivi, Cheryl a participé à des courses de protestation à travers le pays. « Il y a de nombreuses façons de protester. La nôtre, c’est en courant. »

 

 

Aujourd’hui, Cheryl prend souvent la parole dans les événements organisés contre la haine. Et son tout prochain objectif ? Courir le marathon de Boston, un sommet qu’elle vise depuis qu’elle a raté les qualifications de cinq secondes. Cliquez sur lecture pour découvrir l’incroyable histoire de Cheryl alliant passion et persévérance.

 

Point2 NYC
Découvrez vos limites et dépassez-les. Trouvez votre Point2 au Marathon de New York avec nos expériences uniques.
Voir ce qui est au programme au Point2 New York

                                             

Matthew

 

Pour Matthew, 22 ans, obtenir une place à la Manhattan School of Music a changé la donne. Contrebassiste et compositeur, il a toujours été un membre actif dans sa communauté du Maryland. Mais c’est seulement à New York qu’il a pu rencontrer des artistes animés des mêmes idées avec lesquels il pouvait vraiment s’exprimer. Puis le COVID est arrivé.

 

 

« J’ai toujours fait du sport, mais j’ai commencé à courir quand la pandémie a frappé. J’ai dû retourner vivre à la maison avec ma mère et ma sœur, et j’ai vécu une période difficile moralement. Donner des concerts et être avec d’autres musiciens, ça me manquait. Et un jour j’ai réalisé qu’il n’y avait qu’un seul moyen de sortir de cette léthargie : redevenir actif. Alors j’ai commencé à courir. »

 

 

En parcourant les bois qui entouraient la maison familiale, Matthew a retrouvé la paix qui, sans qu’il ne s’en rende compte, avait manqué à sa vie. « La course m’a donné de l’inspiration et a boosté ma créativité. » Aujourd’hui, elle constitue une partie essentielle de sa routine matinale. « Je trouve important de m’entraîner et d’échauffer mon corps car je joue avec des instruments qui sont très physiques. Si je n’arrive pas à faire circuler mon sang, je peux me faire mal. »

 

 

L’attitude qu’adopte Matthew face à la course est intimement liée à sa musique. « Je ne me fixe jamais d’objectifs ou de limites. Parfois je cours 30 minutes, parfois 90. C’est la même chose avec la musique. Plutôt que travailler à atteindre des objectifs, je préfère me perdre dans la course, tout comme je me perds dans la musique. »

 

Cliquez sur lecture pour découvrir comment la course a nourri l’art de Matthew.

 

La confiance pour conquérir
La chaussure ultime à l’amorti maximal pour dompter les 42 km plus le Psupplémentaire avec confiance et en tout confort.
Voir la nouvelle Cloudstratus

Inscrivez-vous à la newsletter On pour rester au courant de toutes nos nouveautés, offres spéciales et conseils d'entraînement.


En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez la Politique de confidentialité de On.