Retour à la grille

M. Ironman Suisse prêt à remporter un 10ème titre

D’ores et déjà roi incontesté de l’Ironman Suisse, l’athlète On Ronnie Schildknecht rêve d’une 10ème victoire record sur l’évènement.

Lorsque le pistolet de départ retentira à l’occasion de l’édition 2018 de l’Ironman Suisse à Zurich le 29 juillet 2018, tous les yeux seront rivés sur un seul homme : La légende du triathlon suisse Ronnie Schildknecht. Neuf fois gagnant de l’évènement, le héros local désire maintenant passer à deux chiffres. 


 

À l’exception de l’évènement de l’année dernière, où Ronnie avait quitté la course à cause d’un problème au niveau du muscle du mollet, l’homme de 38 ans a gagné l’Ironman Suisse à chaque fois qu’il l’a couru. 


 

Les neuf victoires sont consécutives sauf pour une course, en 2014, où Ronnie a décidé de participer à l’Ironman Francfort afin de s’assurer de gagner suffisamment de points pour pouvoir participer aux Championnats du monde de l’Ironman cette même année, organisés comme toujours à Kona, Hawaï. 

Les préparations de Ronnie pour décrocher sa 10ème couronne se déroulent bien, comme le prouve le titre qu’il a remporté au TriStar 55.5 Triathlon Suisse à Rorschach le 15 juillet 2018. Pour cet évènement, les participants couvrent une variation de la distance traditionnelle du sprint, s’affrontent sur une épreuve de natation de 500 mètres, une course de cyclisme de 50 kilomètres et une course à pied de 5 kilomètres. 


 

« Je pense que l’évènement à Rorschach était la préparation parfaite pour l’Ironman Suisse », déclare Ronnie. « J’ai rejoint les Alpes directement après mon entraînement, c’était donc un très bon moyen de clore ma dernière semaine d’entraînement intense. »


 

Tout rival persuadé que la détermination de Ronnie à gagner l’Ironman Suisse aurait faibli au bout de dix ans se trompe. 


 

« Je ne regarde jamais derrière moi, je regarde toujours ce qui m’attend devant » a-t-il affirmé. « J’ai besoin de me mettre au défi. Ce que j’ai déjà accompli est génial et j’ai savouré chaque victoire, mais quand je suis sur la ligne de départ, je me fiche de ce que j’ai réussi avant. 


 

Sans parler du fait que l’Ironman Suisse est une course à domicile et que j’adore courir devant mes amis et ma famille. Au fil des années, j’ai pu vivre tant d’émotions magnifiques que cette course a une valeur très particulière. »


 

Interrogé sur son secret pour rester au sommet du jeu depuis si longtemps, Ronnie mentionne l’absence de complaisance et qu’il est nécessaire de tirer les leçons de ses échecs – comme son abandon lors de l’évènement de l’année dernière. 


 

« J’essaie de rester humble et de ne rien prendre pour acquis. J’aime aussi repousser mes limites pendant tout le processus.


 

J’étais terriblement déçu lors de l’évènement de l’année dernière, mais en même temps je savais que j’avais fait tout ce qu’il fallait correctement et que je ne pouvais rien y changer. Donc après quelques jours, j’allais bien. Ça m’a démontré ce que je savais déjà : Que nous sommes tous humains et qu’on ne peut pas tout contrôler. Mais également qu’il faut tout donner et laisser le reste de côté. »


 

Qu’est-ce que cela symboliserait pour Ronnie d’enfin remporter le 10ème titre de l’Ironman Suisse ? 


 

« C’est mon principal objectif de la saison, après les Championnats du monde de l’Ironman. Cela représenterait beaucoup pour moi. Je ne suis pas vraiment le genre à compter, mais 10 victoires, ce serait vraiment cool. »

Le Cloud X
Le choix de Ronnie pour l’Ironman Suisse : « C’est une chaussure très légère avec un superbe amorti. »
Découvrir