Retour à la grille

S’aventurer en dehors des sentiers battus : top 10 des lieux incontournables de Kyoto

L’ancienne capitale du Japon devrait être tout aussi haut sur ta liste de choses à voir au Japon que la célèbre métropole de Tokyo. Tout aussi intéressante sur une plus petite échelle, Kyoto a collectionné au fil des siècles un assortiment étonnant d’attractions à ne pas manquer. Qui de mieux placé pour te faire découvrir ces lieux que notre propre équipe au Japon ? Ancienne capitale du Japon, Kyoto mérite le même intérêt que Tokyo. Plus petite mais tout autant fascinante, Kyoto possède depuis des siècles des richesses inestimables à ne pas manquer. Notre équipe basée à Kyoto se propose de partager les trésors de Kyoto, alors c’est parti !

 

Même si leurs noms se ressemblent étrangement, Kyoto et Tokyo sont pourtant différentes. Alors que Tokyo a pris le pas de devenir la mégalopole effervescente aux plus de 37 millions d’habitants, Kyoto a pris un chemin différent. Loin des néons à chaque coin de rue, la ville  est restée fidèle au Japon traditionnel et authentique, inscrit dans l’imaginaire collectif.

Par ici le guide avec les 10 lieux incontournables à découvrir à Kyoto. 

 

Kamogawa (Rivière Kamo)

  

 

Entrant par le nord de Kyoto, la rivière d’eau douce Kamo se distingue par son débit régulier et ses nombreux attraits. La journée, les habitants profitent du cadre paisible pour promener leurs chiens, courir ou pique-niquer. Le soir venu, les nombreux restaurants le long de la rivière se remplissent d’une foule qui ne vient pas seulement se restaurer mais aussi profiter de l’ambiance apaisante des nombreuses lanternes lumineuses placées tout aulong du rivage.

 

Bon à savoir : la rivière Kamogawa traverse Kyoto sur plus de 20 km. Elle offre à la ville une ambiance  reposante et constitue un parcours de course le long idéal toute l’année, le long de ses berges.

 

Le temple Kiyomizudera

  

 

L’ancien temple Kiyomizudera se trouve à côté de la cascade Otowa. Selon la légende, boire l’eau de la cascade apporterait santé et prospérité. Attention cependant à ne pas s’abreuver des trois filets d’eau, considéré comme signe d’avidité. À l’intérieur du temple se trouvent des autels légendaires et d’autres œuvres religieuses, témoins du patrimoine historique japonais.

 

Bon à savoir : Kiyomizudera est l’un des temples les plus célébrés au Japonet sa construction remonte à l’an 780. Profite de la ballade remontant la colline Kimizu pour y arriver. Pour y accéder, il faut remonter la colline Kimiziu, ce qui fait une excellente balade !

  

Kyoto Gosho (palais impérial de Kyoto)

 

 

Avant que Tokyo ne devienne la capitale officielle du japon en 1868, le palais impérial de Kyoto (ou Kyoto Gosho) était l’un des lieux les plus importants  au Japon. Aujourd’hui, il est devenu le témoin de la richesse historique de la ville. Les habitants viennent ici pour se détendre dans les parcs et jardins environnants. Remarque : il est conseillé de venir entre fin mars et mi-avril pour pouvoir profiter de la floraison des cerisiers.

 

Bon à savoir : La famille impériale a habité le Kyoto Gosho de 1331 à 1868, année où ils ont déménagé à Tokyo. Avec une forme quasi rectangulaired’environ 700 m de large et 1 300 m de long,  c’est un parcours de 4 km idéal pour pratiquer la course.

 

Le sanctuaire Fushimi Inari

 

 

Envie de connaître l’histoire qui se cache derrière les torii, ces portails traditionnels qui mènent au sanctuaire Fushimi Inari ? Il s’agit d’une tradition qui permet à des sociétés de faire don de l’un de ces portails chaque décennie, leur promettant prospérité dans les affaires pour les dix prochaines années. Le sanctuaire est encore important aujourd’hui, car il honore Inari, la déesse de l’agriculture et des affaires.

 

Notre équipe raconte Bon à savoir : Le sanctuaire Fushimi Inari est un important sanctuaire Shinto situé au sud de Kyoto. Les célèbres portails torii vermillon se comptent par milliers et bordent un réseau de sentiers situé à l’arrière des bâtiments principaux.

 

Hieizan (Mont Hiei)

 

 

Dominant le nord-est de Kyoto, le mont Hiei offre diverses activités riches en culture, histoire et nature. Il se gravit à pied ou en téléphérique pour atteindre le vieux temple Enryakuji et ses magnifiques bâtiments historiques. Pour celles et ceux en quête d’une escapade atypique dans la nature, le tableau de fleurs du jardin-musée est un indispensable à ne pas rater.

  

Notre équipe raconte : La vue en haut du mont vaut le détour avec à l’est le lac Biwa, le plus grand lac du Japon. et à l’ouest, les rues de la vieille ville de Kyoto.

 

Katsuragawa (rivière Katsura)

 

 

S’il n’est pas (encore) possible de voyager dans le temps, visiter la rivière Katsura se rapproche de cette expérience. En embarque sur un bateau le long de la vaste rivière, il est possible de croiser des bateaux employant les méthodes de navigation traditionnelle à la perche de bambou.  Au milieu des montagnes recouvertes de forêts, il n’est pas rare de voir les pêcheurs locaux attraper des poissons selon les méthodes ancestrales, qu’ils tiennent à préserver.

 

Bon à savoir : La rivière Katsura est l’une des plus grandes rivières  de Kyoto et s’étend sur plus de 114 km. Les empereurs du Japon de la période Heian étaient des habitués des lieux,  férus de la vue époustouflante et de l’atmosphère relaxante. Autrefois, la rivière était encombrée de bateaux transportant du bois.

 

Le pont Togetsukyo

 

 

Construit il y a plus de 1 000 ans, littéralement « le pont que traverse la lune » a été victime d’inondations répétées et a subi plusieurs rénovations. Depuis 1934, cette version du pont en bois de 155 m de long est restée en service tout en se fondant parfaitement dans le paysage du nord-ouest de Kyoto.

 

Bon à savoir : le pont Togetsukyo sur la rivière Katsuragawa est le monument central du quartier agréable de Arashiyama.

 

La bambouseraie d’Arashiyama

 

 

En théorie, cet épais assortiment de bambous gigantesques est comme n’importe quelle forêt. En réalité, cette promenade offre une vue vraiment unique à voir de ses propres yeux. Après ce chemin sans pareil remontant la colline, t se trouve la villa Okochi-Sanso, un magnifique exemple d’architecture japonaise traditionnelle.

 

Bon à savoir : Les chemins qui traversent la bambouseraie offrent une belle promenade surtout quand un vent léger souffle et que les hautes tiges de bambou oscillent doucement donnant l’impression que celle-ci prend vie. Les fans du film classique d’arts martiaux « Tigre et dragon » se souviendront peut-être de cette bambouseraie dans la scène de combat dans la forêt.

 

L’observatoire de Hozukyo

 

 

Pour courir à Kyoto, il est difficile de faire mieux. Au-delà de l’ambiance apaisante donnée par les montagnes recouvertes de forêt à droite et à gauche, la variété d’espèces de plantes le long du chemin crée un menu équilibré de couleurs et d’odeurs. Ce lieu montagneux recouvert de forêts de tous les côtés et de chemins parsemés de plantes aux couleurs fabuleuses et à l’odeur envoûtante offre un cadre des plus apaisants. Pour les petits creux après l’effort,le secteur autour de l’observatoire de Hozukyo est un de super endroit pour les barbecues. La visite de l’observatoire vaut également le détour avec sa vue impressionnante sur Kyoto et les gorges de l’Hozu.

 

Bon à savoir : autour de l’observatoire de Hozukyo, se trouve le parcours de course idyllique avec un paysage qui change selon les saisons :fleurs de cerisiers au printemps, lverdure en été ou feuilles colorées en automne.

 

La montagne Atagoyama (Mont Atago)

 

 

Si le mont Atago n’est pas le plus grand du Japon, son ascension est un sacré défi ! Affectueusement surnommée « l’escalier en pierre vers le succès », il donne du fil à retordre à celles et ceux qui tentent de le gravir. Cependant peu regrettent les efforts accomplis, tant la vue en haut du sommet est incroyable… enfin, jusqu’à ce qu’il faille redescendre par les innombrables escaliers vers la ville.

 

Bon à savoir : Le mont Atago s’élève à une altitude de 924 m et se situe dans la partie nord-ouest de Kyoto. Avec ses sentiers mettant en valeur l’aspect historique de Kyoto,  c’est une occasion fantastique d’admirer la ville en toute tranquillité.

 

Inscris-toi à la newsletter On pour rester au courant de toutes nos nouveautés, offres spéciales et conseils d'entraînement.