Retour à la grille

Analyse de la course : Du tapis de course à la rue

La plupart des analyses de course sont réalisées sur un tapis de course et se focalisent exclusivement sur la manière dont tes pieds touchent le sol. C’est la clé pour la plupart des coureurs - mais qu’en est-il du reste de ton corps ? Voilà comment garder une course au top.

 

Faire analyser ta course est une bonne chose, mais comprendre les résultats et mettre tout cela en pratique à l’extérieur est ce qui fait la réelle différence.  

 

On a toujours choisi l’amorti plutôt que la correction. Les éléments Cloud d’une chaussure On sont conçus spécialement pour s’adapter à ta foulée. Mais le corps entier est engagé dans la course, et ne pas l’utiliser correctement peut mener à des blessures ou déséquilibres si tu n’es pas prudent(e). Il est donc important de connaitre la meilleure façon d’utiliser les différentes parties de ton corps.  

 

Tu trouveras ci-dessous 9 considérations clés à garder à l’esprit pour améliorer ta technique de course.

   

 

1. La tête haute

Imagine qu’un ballon d’hélium tire gentiment ta tête vers le ciel. Cette technique devrait suffire à améliorer ta posture générale, mais il est important de maintenir cette position même sur les courses difficiles. Cela peut sembler difficile au début, mais sur le long terme, tu verras les résultats.

 

Maintiens ton regard droit devant toi en regardant l’horizon mais fais attention à prendre connaissance de ton environnement également !

  

Maintiens ta tête haute et ton regard vers l’avant en courant

 

2. Les épaules basses

Les épaules doivent être détendues, et aussi loin de tes oreilles que possible. Essaie de rouler tes épaules vers l’arrière et non pas seulement de les baisser. C’est un problème assez commun pour beaucoup de coureurs donc essaie de vérifier souvent la position de tes épaules. Si tu ressens une douleur au niveau des bras ou des épaules pendant ou après la course, il est possible que ta posture ne soit pas bonne. 

 

Si tu as mal aux épaules en courant, essaie de resserrer tes omoplates l’une contre l’autre puis d’abaisser progressivement tes épaules avant de commencer à courir. Cela peut sembler drôle, mais tes muscles se souviendront du mouvement au bout d’un moment.

   

 

3. Les bras serrés

Maintiens tes coudes contre ton corps en courant et assure-toi que tes mains restent proches – ne les laisse pas descendre en dessous de ton torse. Imagine que tu tiens un stylo entre le haut de ton bras et ton avant-bras (dans le pli de ton coude) lorsque tu cours. Le mouvement doit à peu près amener tes bras du haut de ta hanche jusqu’en dessous de ton menton mais n’essaie pas de les agiter de haut en bas intensivement - c’est de l’énergie gaspillée.

 

En fatiguant, tes bras et épaules peuvent souffrir. Pour t’aider, essaie de relâcher tes bras et de les secouer. Ou concentre-toi pour garder tes pouces pointés vers le ciel. Lorsqu’ils basculent vers l’intérieur, tu sais que tu dois corriger leur position.

   

Garde tes pouces vers le haut pour te rappeler de garder une bonne posture

 

4. Le dos droit

Garde ton dos droit et ta ceinture abdominale légèrement à modérément engagée. Essaie d’empêcher tes hanches de balancer inutilement de droite à gauche. Concentre-toi pour les garder droites et à niveau. La majorité de ta force provient de ta ceinture abdominale, c’est pourquoi il est important que tes muscles remplissent leur tâche.

  

 

5. Précision et non puissance, avec les genoux

Au lieu de remonter tes genoux aussi haut que possible, lève-les suffisamment pour qu’ils soient juste au-dessus du milieu de tes pieds lorsqu’ils touchent le sol. Évite de te mettre à traîner des pieds – un point commun chez les coureurs lorsqu’ils fatiguent.

 

S’entraîner avec une bonne position est toujours plus efficace. Si tu es crevé(e), tu es crevé(e). Recommence demain quand tu es reposé(e).

 

Concentre-toi plus sur la poussée que sur l’atterrissage. Fais attention à réduire ta phase d’atterrissage en repoussant le sol en atterrissant (presque comme un taureau qui gratte le sol).

  

Le bon amorti pour ton pied est essentiel pour garder une bonne posture

 

6. Ne te soucie pas de la manière dont tes pieds touchent le sol

Atterrir sur le milieu de l’avant-pied est souvent recommandé, mais les estimations suggèrent qu’environ 90% de la population attaque par le talon. Te forcer à atterrir sur l’avant-pied risque d’être inefficace ou même de te blesser. 

 

Sur le sol urbain impitoyable, il est important d’avoir le bon amorti - sans compromis sur le poids, la résistance ou le retour d’énergie. Dans cette optique, On a créé Helion™ – une nouvelle super-mousse qui combine des sections rigides et stables à des éléments plus flexibles. Il en résulte des avantages auparavant uniquement possibles avec deux matériaux distincts. La première chaussure à être équipée de cette technologie est la Cloudswift. 

 

La Cloudswift
Cours au rythme de la ville avec la Cloudswift. Conçue avec la super-mousse Helion™ pour une performance sans compromis en milieu urbain.
Découvrir

 

7. Contrôle ton corps

De bons vêtements peuvent réellement te permettre de booster ta technique de course. Les gens négligent souvent cet élément car la course peut sembler faussement simple ; tout ce dont tu as vraiment besoin est une paire de chaussures, non ? Peut-être pour certains. Mais des vêtements de qualité te libéreront et te permettront de te focaliser sur ta technique de course. Les vêtements On Performance Apparel sont conçus pour être performants même dans les conditions les plus dures. Découvre la gamme complète vêtements  pour trouver l’équipement adapté à ton objectif de course. 

  

 

8. Fais ce qui te semble bon !

Personne n’est pareil et nous faisons tous des choses à notre façon – pourquoi la course échapperait à cette règle ? Les astuces de cet article ne sont que des suggestions pour t’aider à prendre des mesures pour améliorer ton style et ta posture en course ; pour maximiser l’efficacité.

 

Si tu cours depuis longtemps, cela peut tout d’abord te sembler bizarre d’apporter des changements. Plutôt que de changer beaucoup de choses à la fois, nous te recommandons d’identifier la zone qui peut être le plus améliorée et te concentrer sur cet objectif.

  

 

9. Filme-toi

Demander à quelqu’un de filmer ta course peut être une bonne idée. L’objectif est d’avoir au moins 30 secondes de séquence afin de pouvoir analyser correctement ton style. Évalue ensuite tes forces et tes faiblesses, puis essaie d’identifier ton style de course. 

 

Pour t’aider, nous avons regroupé les principaux profils de course en six catégories différentes. Trouve ta catégorie ici, ainsi que des playlists personnalisées conçues pour correspondre au rythme naturel de ta course.

  

La Cloudswift est conçue pour te faire aller plus loin sur les bétons les plus durs, en tout confort

Inspirez-vous davantage pour vous surpasser dans votre course. Abonnez-vous à la Newsletter On.