Retour à la grille

Qui est le Marais Running Club ?

Voici le MRC. Il y a cinq ans, dans le quartier très bobo du Marais à Paris, un groupe de six amis sortirent pour un run. Ce qu’ils ne savaient pas à l’époque, c’est qu’ils venaient non pas de créer un rendez-vous, mais un mouvement.

 

Si l’on tape « MRC Running Club » sur le net, on tombe sur un nombre incalculable de résultats en rapport avec le plus grand club de running fondé par un brasseur de bière artisanale Danois. Rien à voir donc. Le Marais Running Club - dont l’acronyme est MRC - se veut discret sur la toile et c’est exactement comme cela que ses fondateurs le souhaitent. 

 

Le Marais Running club est un club accueillant mais exclusif, dont la philosophie est bien singulière : une philosophie qui se veut partage d’énergie et bonne humeur, à travers un groupe soudé. Une philosophie que l’on ne retrouve plus vraiment chez les autres, souvent plus exposés et « mass-market ». 

 

Campagnes de communication particulièrement soignées, organisation de panels avec des professionnels de l’industrie du running at autre, le MRC n'est véritablement pas comme les autres clubs de running. Mais l’amour de cette discipline, la performance et le progrès restent au coeur des valeurs du club. Nous nous sommes entretenus avec Anthony, l’un des six fondateurs du MRC afin d’en savoir plus sur ce qui rend ce club unique ainsi que sur leur préparation en vue de la Run Mate, une course en relais de 215 kilomètres autour du Lac Léman.

 

  

 

 

 

Anthony, peux-tu nous parler des débuts du MRC ? 

Il y a 5 ans, on était donc 6 amis en colocation à Paris dans le quartier du Marais. On avait tous entre 20 et 25 ans. Etudes, sorties, voyages...la vie en collectivité totale. Et c'est d'ailleurs cela (le fait de faire des activités en groupe et se soutenir) qui nous motivait pour aller faire du sport, et notamment aller courir. 

Dans le groupe, certains avaient un background en athlétisme, d'autres en foot, d'autres encore une vraie passion de la « culture running » et de tout ce qui gravitait autour de cette discipline et qui l'a faite évoluer (les athlètes, la performance, les initiatives et visions d'artistes et de marques…). On était alors en 2013. On traînait toujours ensemble. On courait beaucoup. Et un jour on s’est décidé à construire un projet commun qui nous permettrait, une fois les études et la colocation terminée, de continuer à se retrouver régulièrement, de rencontrer de nouvelles personnes, de passer du bon temps et de ne jamais s'arrêter de courir. C'est comme ça que le MRC est né.

 

A quoi ressemblait votre première sortie ?

La première sortie était composée d'une dizaine d'amis et de personnes à qui nous avions glissé le mot sur les réseaux sociaux. Le parcours (d’une dizaine de kilomètres) avait comme point de départ et d'arrivée le Wood, un bar du Marais qui savait toujours bien nous accueillir. La première session était un peu désorganisée, mais aujourd'hui le club a trouvé son rythme et le groupe tient toujours la cadence.

 

 

 

A quelle fréquence le MRC se rassemble ? Vous avez un QG ? 

Le fonctionnement de nos sessions est assez simple. Nous organisons désormais une seule sortie hebdomadaire le mercredi, à 20h de 10 à 12 km, ce qui permet de bien couper la semaine. Faire ça en soirée permet en fait à ceux qui terminent leur travail tard de se joindre à nous. Le soir les rues de Paris sont aussi plus calmes, l'air y est plus frais – le groupe n'a plus qu'à se laisser guider par le meneur et se concentrer sur sa foulée.

 

Au début de chaque saison, nous faisons aussi le point sur le calendrier des courses auxquelles nous prévoyons de participer. Cela concerne principalement de grandes courses (les principaux 10k, semis et marathons en Europe), mais aussi des courses plus restreintes et/ou conceptuelles à Paris ou dans les Alpes par exemple. N’étant pas des coachs sportifs, nous ne donnons pas de plan d’entraînement. Nous laissons nos membres s’organiser, et venir éventuellement proposer des sessions supplémentaires autour de la sortie du mercredi s’ils le souhaitent.

 

Notre QG est La Montgolfière, un « social sport club » dans lequel nous avons l'habitude de nous retrouver avant et après nos sessions, mais aussi pour d’autres events. Nous organisons depuis peu des talks avec des invités là-bas qui reflètent notre approche de la course à pied : journalistes, créateurs de chaussures de running et prochainement un urbaniste, qui viendra par exemple nous parler de la mobilité urbaine de demain. On recherche des sujets comme celui-là, qui touchent au running (et au sport au sens plus large) mais pas que, en l'intégrant à une réflexion sociétale.

 

Combien de membres compte le club ? Comment est-ce que le club a évolué ?

Nous avons organisé de grosses sessions par le passé, mais on ne recherche plus du tout cela. D’autres groupes le font très bien. Aujourd'hui, nous sommes toujours la même bande de 6 amis qui gère l'activité du club, avec un noyau dur d'une quarantaine de coureurs mixtes – ce qui fait qu'on se retrouve régulièrement à 10-15 personnes par session ; « le nombre d’or » pour fouler les rues de Paris .

 

Une philosophie MRC ? 

Courir entre amis, sans avoir de but « performance «, est devenu une activité sociale à part entière, un style de vie même. Nous sommes heureux de constater aujourd'hui que l’ensemble de nos membres partage cette philosophie, en appréciant de passer un moment de course à pied sans s’encombrer d’un chrono au poignet, un GPS activé ou de la musique dans les oreilles. On aime l’idée d’un rendez-vous régulier pour faire des rencontres et soutenir de nouveaux coureurs avec ou sans smartwatch.

 

  

 

Qu’est-ce qui qualifie un runner MRC ? Quelles sont les valeurs du club ? 

La joie de vivre, la convivialité et le partage sont au coeur des valeurs du club. Nous sommes tous dans nos métiers en lien avec l’innovation, le numérique ou la mobilité, et nous sommes toujours partants pour un after-run et au courant des dernières sorties running sur Paris.

 

Qu’est-ce qui différencie le MRC des autres clubs de running ?

Je pense que le MRC trouve sa singularité dans son format (club intimiste, nombre de membres restreint, forte cohésion et sentiment d'appartenance) et sa manière de communiquer ; nous limitons désormais notre activité sur les réseaux pour mieux se reconnecter à l'instant présent. Si le club est aussi actif depuis sa création (sessions régulières depuis 5 ans, plusieurs courses en France, en Suisse et des voyages en Afrique du Sud, Allemagne, Turquie, Italie, Danemark…) c'est que chacun de nos membres s'investit dans le club et contribue naturellement à son rayonnement.

 

Qu’est-ce qui fait de Paris un terrain idéal pour du running urbain ? 

Quand tu traverses le Louvre la nuit ou les rues discrètes du Marais, c'est magique même si tu habites la capitale depuis toujours. On connaît désormais une multitude de parcours avec chacun leur spécificité. Et parfois on improvise pour se laisser surprendre par une nouvelle rue, un nouveau détail.

 

 

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à la Run Mate ? 

Nous avons beau tous habiter Paris, notre team de cofondateurs est originaire de Haute-Savoie, il était donc impossible pour nous de passer à côté de cette course. Nous avons pris les dossards dès que les inscriptions étaient ouvertes...et sans vraiment regarder la distance…(rires).

 

Est-ce que le club a suivi un entraînement particulier en vue de la Run Mate ? Vous êtes prêts ? 

Avec les températures observées en juillet à Paris (et partout ailleurs), il a été malheureusement difficile pour tout le monde de s'entraîner au mieux, en suivant le plan adéquat. Depuis fin juillet, nous avons quand même augmenté la fréquence d'entraînements – et fait une reconnaissance du parcours en vélo de route. Ça va être une longue course mais qui offre un paysage à couper le souffle. 215 km de sueur et de contemplation.

 

Qu’est-ce que vous visez comme temps pour la course ? 

Nous serons 6 à nous relayer sur le parcours et nous n'avons pas encore défini de chrono. Le seul but que l'on vise pour l'instant est de représenter les couleurs du club et de On, vivre cette course à fond tous ensemble et fêter cette performance le dimanche 29 septembre avec les 100 autres équipes qui seront présentes. On se voit là-bas ?

 

   

  

Le MRC participera prochainement à la course Run Mate Lac Léman le 28 et 29 septembre 2019. Suivez-les ainsi que tous les temps forts de leur course sur Instagram.

 

Plongez dans l’univers du MRC online, sur Instagram et sur Strava

  

Soyez les premiers à être au courant de nos dernières sorties, nos offres et nos conseils en vous inscrivant à la Newsletter On.