Retour à la grille

L’origine de la performance : la création de la Cloudboom Echo

Quand nos athlètes de fond les plus rapides se retrouveront sur la ligne de départ à Tokyo cet été, ils porteront la Cloudboom Echo. C’est notre chaussure de marathon la plus légère et la plus rapide et il a été prouvé qu’elle est plus performante que toutes les chaussures que nous avons faites jusqu’ici.

 

« Nous avons examiné à la loupe chaque élément de la chaussure. Nous sommes allés plus loin que nous n’étions jamais allés et nous pensons que cette chaussure emmènera nos athlètes plus loin encore. »

 

La Cloudboom Echo est le résultat d’années de travail acharné, à la fois au labo et sur le terrain. En quête de performance pure, nous n’avons pris aucun raccourci et nous n’avons fait aucun compromis. Chaque élément a été attentivement réfléchi. 

 

Grâce à la combinaison unique d’une Speedboard® au carbone, de l’amorti CloudTec® réactif, d’une empeigne presque imperceptible et d’une bonne quantité de savoir-faire suisse, elle est légère, rapide, confortable et plus performante sur la distance du marathon que toutes nos autres chaussures. 

 

Mais ne nous crois pas sur parole. Cette affirmation n’est pas seulement étayée par les athlètes d’élite avec lesquels nous travaillons, mais aussi par une étude rigoureuse réalisée par un institut externe indépendant. 

 

Les tests montrent que la Cloudboom Echo entraîne une économie exceptionnelle pendant la course, permettant aux athlètes de courir à leur vitesse habituelle tout en économisant de l’énergie. Elle est aussi performante, sinon plus, que des chaussures de marathon de premier plan en matière d’efficacité et aussi de confort perçu. 

  

 

« La Cloudboom Echo représente un énorme progrès pour nos chaussures de compétition », déclare Dathan Ritzenhein, entraîneur de l’OAC et trois fois athlète olympique.

 

« C’est la chaussure On la plus rapide. Quand je la porte, j’ai remarqué moins de fatigue dans les pieds et les jambes et une foulée plus élastique », Tristin Van Ord (On ZAP Endurance)

 

Lorsque nos coureurs les plus rapides réaliseront une ambition de toute une carrière en participant aux Jeux, ils savent qu’ils le feront avec un équipement fiable. Voici comment nous l’avons créée. 

 

Étape 1. Impliquer des athlètes

 

Toutes nos chaussures de performance sont le résultat d’une collaboration entre nos créateurs du labo On et nos athlètes. Les retours de nos coureurs d’élite orientent toutes les décisions importantes. Le simple fait de recueillir et d’organiser leurs commentaires est une tâche en soi. 

 

Mais pour la Cloudboom Echo, nous redoublé d’efforts pour faire en sorte que la contribution de champions du monde comme Javi Gomez Noya et Helen Jenkins, de médaillés d’or olympiques comme Nicola Spirig, de détenteurs de record de marathon comme Rachel Cliff et de futurs athlètes olympiques comme Jake Riley, était au cœur de tout ce que nous faisions. En fait, nous avons obtenu les contributions de 15 athlètes différents. 

 

« Nous avons compilé des rapports, des données, des idées, nous avons essayé d’utiliser absolument tout ce que nos athlètes nous ont donné. Que ce soit la forme du talon, les matériaux, la mousse, la languette, l’empeigne, les lacets, et ainsi de suite, nous avons tout examiné à la loupe », Olli Hirvonen, designer de chaussures. 

 

À partir de leurs contributions, il est devenu clair qu’ils voulaient une chaussure avec un amorti et une absorption de l’impact accrus à l’avant-pied et au talon, une Speedboard incurvée pour une propulsion et une conversion de l’énergie améliorées, ainsi qu’une sensation de légèreté. Avec les objectifs clés identifiés, notre équipe s’est mise au travail. 

 

 

Étape 2. Créer un monstre

 

Pour créer la Cloudboom Echo, nous sommes partis de notre première chaussure de marathon, la Cloudboom. Les profils respectifs des chaussures nous confirment qu’elles sont nettement différentes. Et elles ont des performances aussi différentes que leurs looks. 

 

« La Cloudboom avait des performances exceptionnelles, mais nos athlètes savaient ce qu’ils voulaient. Comme toujours, nous avons commencé avec ce que nous appelons un monstre, c’est-à-dire une chaussure faite à la main et composée de tout un tas de parties différentes, provenant souvent de chaussures différentes », explique Kevin Deillon, chef Sciences du sport. 

 

Nous avons totalement décortiqué la chaussure. Nous avons mesuré les pièces individuelles, évalué les matériaux utilisés par rapport aux performances, examiné la possibilité d’utiliser quelque chose de plus léger, quelque chose de mieux. 

 

« Dans ce cas, nous avons ajouté de la mousse à l’avant-pied, incurvé la Speedboard et ajouté l’unité inférieure de la Cloudstratus, qui est notre chaussure de performance avec le maximum d’amorti, pour voir comment ça marchait. Après les premières impressions sur les performances de la chaussure, nous commençons à expérimenter à plus petite échelle, en déplaçant des Clouds, en changeant l’espace qui les sépare, en ajustant l’épaisseur de la mousse et ainsi de suite. »

  

 

Étape 3. Évolution du prototype

 

Une fois que notre équipe est satisfaite du monstre, elle crée un prototype pour que les athlètes le testent. Bien sûr, de nombreux changements sont effectués avant que la chaussure ne soit mise sur le marché, mais le premier prototype pose les bases et donne une bonne indication des performances de la chaussure une fois perfectionnée.  

 

« Le moment où nous avons su que nous avions quelque chose de spécial a été après l’incroyable performance de Matt Hansen au Challenge Daytona. Ce dernier a réalisé le meilleur temps de la journée en course à pied en portant notre premier prototype. Il est devenu clair que nous avions fait un pas dans la bonne direction », a déclaré Kevin.

 

« Beaucoup d’athlètes remarquent les plus petits changements et peuvent donner un retour tellement précis que ça nous aide vraiment à apporter des améliorations. La relation avec nos athlètes est essentielle, car elle nous permet de créer de meilleurs produits et aide les athlètes à faire confiance à nos produits. »

 

« La performance a toujours été en tête de la liste des priorités, mais nous avons fabriqué différents prototypes pour que nos athlètes nous donnent leurs impressions. Ils les testent, puis nous avons des réunions en personne, par téléphone, sur Google Hangouts, tout ce qu’on peut faire pour que ça marche. »

 

Le processus se poursuit jusqu’à ce que notre équipe ait une chaussure qui offre les performances visées, et à partir de cette version, nous transformons le prototype en produit. 

 

Chaque aspect de la chaussure a été réfléchi : l’empeigne, la semelle extérieure, la Speedboard, même l’emplacement du logo On. 

 

Étape 4. Test, Repos, Test

 

La phase finale, bien sûr, est de voir les performances de notre nouvelle création. Pour être sûrs que nous répondons aux critères élevés de nos athlètes d’exception, nous envoyons notre chaussure à un institut externe qui se charge de la tester et de la comparer à nos autres chaussures et à celles de la concurrence. 

 

Comme mentionné plus haut, les résultats sont très positifs et la Cloudboom Echo entraîne une économie d’énergie exceptionnelle pendant la course. Heureusement, nos athlètes semblent en être contents eux aussi. Et avec Tokyo qui approche à grands pas, nous avons hâte de voir ses performances sur la plus immense de toutes les scènes. 

 
 

Cloudboom Echo
La chaussure ultralégère avec une Speedboard® en carbone pour battre les records sur la route. Conçue avec nos athlètes d’élite.
Découvrir

Be first to hear about our latest releases, special offers and training tips by signing up for the On Newsletter.