Retour à la grille

Un voyage à travers les Parcs nationaux de Californie

Patrick Güller et Adrian Pirlet sont membres de l’Helvetic Collective, un groupe de photographes et créateurs suisses passionnés par la capture de paysages naturels spectaculaires. Le duo s’est mis en relation pour découvrir les parcs nationaux de Californie ; traversant l’eau, les forêts et les dunes de sable. Les images de leur voyage sont si captivantes qu’elles te donneront le goût de l’aventure.

 

Après 12 heures de vol au départ de la Suisse, nous avons atterri et nous étions officiellement à Los Angeles – fatigués par le décalage horaire mais impatients de partir à l’exploration. Après une nuit dans un motel de Port Hueneme et un repos bien mérité, nous avons pris la route.

 

Jalama Beach 

 

Le jour suivant, nous avons remonté la Highway 101 jusqu’à Jalama Beach. En contraste total avec ses homologues célèbres à Venice et Newport, Jalama Beach est calme et paisible, préservée de tout chaos.

Après un trajet d’une heure sur une route scénique entre les terrains vallonnés et l’Océan pacifique, nous avons été accueillis par une plage déserte et un coucher de soleil saisissant. Avant de passer la nuit dans notre voiture, nous avons exploré notre résidence pour la nuit, hypnotisés par le silence interrompu uniquement par les vagues qui s’écrasaient en rythme à environ 15 mètres.

 

La Cloudflow
Légère et pourtant avec un bon amorti, pour de grandes vitesses sur de longues distances.
Voir les détails

Lac Tahoe

 

Nous avons interrompu notre trajet de huit heures jusqu’au lac Tahoe pour un arrêt incontournable à San Francisco où nous avons admiré le Golden Gate Bridge. 300 kilomètres plus tard, nous sommes arrivés à l’Emerald Bay du lac Tahoe – baptisée ainsi en raison de son eau bleue/verte remarquable. C’était l’endroit idéal pour se rafraichir après une longue journée sur la route.

Après nous être détendus, nous avons rejoint le Bonsai Rock ; une attraction « magique » où quatre arbres émergent d’une roche solide. Contrairement à leur nom, en réalité ces arbres ne sont pas des bonsaïs – même s’ils ressemblent beaucoup à des arbres ornementaux. Nous avons passé la nuit là-bas, rechargeant nos batteries à 1 800 mètres au-dessus du niveau de la mer.

 

Du lac Mono au col Tioga

 

Nous avons quitté le lac Tahoe pour nous diriger vers le sud et rejoindre le lac Mono, dans le bassin de Mono de la Sierra Nevada, célèbre pour ses formations de sel inhabituelles nommées tufa. Ces « tours tufa », formées par les sources chaudes riches en calcium et les minéraux carbonatés présents dans l’eau du lac, émergent de l’eau telles des sculptures mystiques.

 

Nous avons repris la route très tôt le lendemain matin en direction du Yosemite. Nous avons franchi le col Tioga – le plus haut de Californie, qui emmène les voyageurs dans les hauteurs de la Sierra et les récompense par un panorama éblouissant du Yosemite. Après un arrêt pour capturer la vue dégagée autour des lacs Gaylor et faire un tour obligatoire par l’Office de tourisme pour y récupérer des cartes du parc et un guide, nous étions prêts pour le Yosemite.

 

  

Yosemite

 

Nous avons débuté notre exploration du Yosemite par une boucle de randonnée de 14,2 km vers le North Dome. Une vue imprenable sur la vallée du Yosemite s’est offerte à nous, nous confirmant que les six heures de randonnée en valaient bien la peine. Nous sommes retournés à notre camping alors que le soleil se couchait. Le sommeil fut facile à trouver.

Le jour suivant, nous avons repris la route tôt pour admirer le lever du soleil à Olmsted Point qui offre une vue rapprochée sur Clouds Rest - une mince montagne de granit culminant à 3 027 mètres d’altitude. Il fait froid avant que le soleil ne se lève - prépare des vêtements chauds.

Après une courte pause dans la vallée du Yosemite, nous avons décollé pour Mist Falls via le Mist Trail - la « randonnée vedette » du Yosemite. Les randonneurs ont deux options pour le Mist Trail : un aller-retour de 4,8 km vers Vernal Fall, ou un itinéraire circulaire de 11 km vers Nevada Fall. Sache que c’est un trail populaire. Randonner en contre-saison ou tôt le matin te permettra d’éviter la foule. Mais l’essaim de touristes est compréhensible lorsqu’on voit le résultat : des cascades époustouflantes créent des arcs-en-ciel grâce aux rayons du soleil - et des écureuils étonnamment coopératifs posent pour les photos.

  

Après une sieste revigorante, nous étions prêts pour notre mission finale sous le coucher de soleil du Yosemite vers Glacier Point, un aller-retour de 15,5 km au départ de la vallée du Yosemite. Glacier Point offre un panorama incroyable où deux vallées convergent, et nous avons marché rapidement pour y observer le coucher de soleil. Nous avons misé sur les lampes frontales pour la descente – assure-toi donc d’emporter des lampes pour toute randonnée au coucher du soleil !

Avant de quitter le Yosemite, le matin suivant, nous nous sommes arrêtés au célèbre tunnel qui surplombe la vallée El Capitan, le Half Dome, et Bridalveil Fall – et nous avons profité d’un lever du soleil final parfait pour conclure l’étape Yosemite de notre voyage.

 

Sequoia

 

2 heures et demie de trajet depuis le Yosemite nous ont permis d’atteindre le parc national de Sequoia abritant les plus grands arbres au monde. Nous avons monté notre campement à Lodgepole Campground, sur les rives de la rivière Kaweah. Se coucher au milieu d’arbres présents depuis des milliers d’années, admirer un ciel clair et parsemé d’étoiles, est en termes simples une expérience mystique. Ce moment, cette vue – c’est ce pourquoi nous voyageons.

Nous nous sommes encore levés tôt le lendemain pour gravir les 2 050 mètres jusqu’au sommet du Moro Rock avant la foule. Heureusement, les randonneurs n’ont qu’un demi kilomètre d’escalade jusqu’au sommet. Nous avons profité du lever du soleil au-dessus de la forêt de Sierra et d’une vue imprenable sur la Giant Forest. Nous nous sommes ensuite dirigés vers le General Sherman, le plus grand arbre au monde avec 83 mètres de hauteur et 11 mètres de largeur. Cela peut faire cliché, mais c’est incroyable à quel point nous nous sentons petits à côté de cet arbre. Sa grandeur est une leçon d’humilité.

Nous avons continué d’admirer la splendeur des séquoias avec une course rigoureuse de 10 km en montée de notre camping jusqu’au Giant Forest Museum. Pour la solitude et le trail, les sentiers du parc national de Sequoia sont incomparables.

D’un point de vue rocheux nommé « Little Baldy », nous avons profité d’un coucher de soleil rouge sang illuminant les montagnes de tons roses orangés ardents. La conclusion parfaite à notre escapade dans le parc.

  

La Weather Vest
Ajoute une couche supplémentaire à ta performance en combinant le Long-T régulant la température à la protection sans restriction de la Weather Vest.
Voir les détails
La Cloudventure
Notre chaussure de trail entièrement amortie avec la traction supplémentaire de la Missiongrip(TM). Née dans les Alpes suisses, prête pour des missions hors-pistes à travers le monde.
Voir les détails

Vallée de la Mort

 

Au lever du soleil, nous avons décollé pour 5 heures de route depuis Sequoia jusqu’à la vallée de la Mort - l’un des endroits les plus chauds sur Terre. Traverser les terres « mortes » de la Sierra - desséchées par le soleil de plomb - était une nouvelle expérience. Ayant grandi en Suisse, nous sommes tous deux plus habitués aux champs verts luxuriants et aux monts enneigés.

Nous avons débuté notre étape dans la vallée de la Mort avec une randonnée dans les dunes de sable de Mesquite Flat en espérant profiter de températures plus fraiches après le coucher du soleil. Malgré une randonnée magnifique, la température n’a jamais chuté – organise-toi donc en conséquence.

  

The Performance-T
The ultralight choice for keeping your cool on warm days and race day.
See the details

 

Après une chaude nuit au camping justement nommé Furnace Creek (crique de la fournaise), nous nous sommes mis en route pour une randonnée au lever du soleil à Dante’s View. Le point de vue se situe 1 800 mètres de hauteur et surplombe tout le Parc national de la vallée de la Mort. Nous y avons aussi également enfin trouvé les températures plus fraiches dont nous rêvions.

Le grand moment de notre excursion dans la vallée de la Mort est indéniablement Zabriskie Point, une partie du chaînon Amargosa. Destination importante pour les visiteurs, le lieu est célèbre pour son paysage érodé fascinant. Nous y avons passé nos dernières heures, nous imprégnant de la vue claire sur la Voie lactée à la nuit tombée et d’un lever du soleil coloré le lendemain matin.

 

Mojave/Kelso Dunes

 

La réserve Mojave National Preserve fut notre dernier arrêt, à deux heures de la vallée de la Mort. Nous avons passé notre dernier jour en Californie à parcourir les Kelso Dunes, qui couvrent 72 kilomètres carrés et atteignent 198 mètres de hauteur. Le trajet aller-retour de près de 5 km au sommet offre des vues incroyables – mais souviens-toi que randonner dans le sable n’est pas chose facile. Après une journée exaltante dans les dunes, nous avons campé à la belle étoile.

 

Alors que nous chassions le sable de nos vêtements, que nous faisions nos sacs et songions à notre voyage, nous avons partagé un profond sentiment de gratitude. Quelqu’un a dit un jour « Voyager est la seule chose où payer te rend plus riche » et nous sommes rentrés en Suisse considérablement plus riches.

 

Inspire-toi davantage pour te surpasser dans ta course. Abonne-toi à la Newsletter On.