Retour à la grille

Créer une communauté avec Manual NYC

Retrouvons l’équipe de Manual NYC pour parler de communauté, de créativité et de façons de capturer l’essence de New York.

 

« J’ai grandi dans le monde de la photographie argentique. Petit déjà, mon grand-père m’a montré tous ses appareils photo avec pellicules et nous avons construit une chambre noire dans notre garage. J’ai été exposé à la photo dès mon plus jeune âge », nous raconte Malcolm Dia. Directeur artistique et fondateur de Manual NYC, une entreprise de photographie axée sur la communauté, il semble tout naturel que le parcours créatif de Malcolm ait commencé très tôt. À New York depuis six ans, Malcolm se fait rapidement connaître dans les cercles créatifs pour toujours avoir sur lui ces appareils photo jetables improbables qu’il utilise pour documenter sa vie, la ville et son entourage.

 

Bien que notre monde soit avant tout numérique, Malcolm réalise qu’il existe encore un désir et une demande pour la photographie argentique. Et voici comment Manual NYC a pris forme. « Nous avons démarré avec un seul appareil photo jetable avec lequel nous nous baladons toujours depuis trois ans. Nous avons aussi un labo privé à Crown Heights qui nous sert à développer toutes les pellicules. Nous proposons donc un bon service complet qui comprend les outils et le service pour les développer », déclare Malcolm. Au début, Manual NYC fournissait les appareils photo jetables et développait les photos mais le résultat était encore numérique : tu ne recevais des impressions que si tu le demandais. Il n’a pas fallu longtemps à Malcolm pour ressentir le besoin de redonner de la tactilité au processus. Et plus important encore, réunir les fans de photographie argentique au sein d’une véritable communauté.

 

 

« J’ai commencé à me lier d’amitié avec tous ces jeunes qui prenaient des photos sur pellicule et faisaient de superbes choses », partage Malcolm. « J’ai remarqué qu’il n’existait aucune dimension communautaire à ce qu’il se passait et j’ai voulu créer quelque chose pour les soutenir et encourager leurs carrières. ». Alors aujourd’hui, en plus de proposer des appareils jetables et des services de développement, la marque a ajouté à ses offres l’accueil de jeunes talents. « Notre objectif est d’évoluer réellement avec les jeunes au moment où ils commencent la photo », explique Malcolm qui note que les photographes actuellement inscrits sur leur tableau de service ont entre 18 et 24 ans et ont trouvé Manual NYC grâce à la boutique elle-même ou de manière organique par des connaissances mutuelles.

 

 

L’idée est que Manual NYC fournit tout le nécessaire : appareils photo, outils de développement de pellicules, mentorat des jeunes photographes par la formation, l’assistance, la visibilité et l’offre d’opportunités de collaboration et de travail. L’équipe de Manual NYC s’épanouit essentiellement en valorisant ceux qui l’entourent. C’est là le véritable sens de la communauté.

 

Dans un esprit de collaboration, nous avons fait équipe avec Manual NYC pour découvrir comment ils envisagent la fusion entre la mode et la fonction en réfléchissant à l’essence de notre sneaker Cloudnova. Leur quartier général à New York est depuis longtemps considéré comme un foyer d’émergence de talents créatifs et nous avons demandé à Ysa Perez et à Michael Kusumadjaja de nous montrer la ville, et leurs muses, à travers leur objectif. Ysa a choisi pour muse une danseuse reconvertie en fleuriste du nom de Nyesha, tandis que Michael a décidé de documenter une journée dans la vie d’Anwar, un jeune père qui est également son coiffeur.

 

 

Outre le fait qu’il considère la photographie comme l’une des formes de créativité et d’auto-expression les plus pures, Malcolm reconnaît le pouvoir plus étendu de ce mode de vie « Point and shoot ». « J’ai l’impression que ces dernières années, en particulier avec l’explosion des réseaux sociaux, la photographie est devenue plus importante que jamais », réfléchit-il. « Même l’année dernière avec Black Lives Matter et les manifestations à New York, la documentation a joué un rôle important dans le mouvement. »

 

Où se situe donc l’objectif de Manual NYC entre l’art, l’activisme et le reportage ?

 

« Je nous considère comme un partenaire créatif de ces jeunes qui documentent leur vie. Que ce soit de manière artistique, pour un magazine ou un éditorial, ou plutôt dans la vraie vie, pour documenter par exemple ce qui se passe dans le monde, je pense que nous pouvons les soutenir quel que soit le parcours qu’ils empruntent » clarifie Malcolm. « Cette année a été difficile pour beaucoup de gens. Beaucoup de jeunes artistes ont galéré à travailler mais également à gagner leur vie. C’est pourquoi nous essayons de les soutenir autant que possible. »

 

 

En raison du confinement mondial imposé par la pandémie que nous avons tous vécu l’année dernière, nous ressentons ce besoin collectif de connexion dans la vie réelle plus que jamais : rencontrer des collaborateurs et des artistes sur la même longueur d’onde, pouvoir voyager (ou juste explorer et redécouvrir nos villes) et trouver un sens à notre existence en ligne et hors ligne. Pourtant, la fusion entre expériences numériques et réelles a toujours été au cœur de la philosophie de Manual NYC et n’a fait qu’être renforcée par cette période prolongée que nous avons vécue en isolement relatif.

 

« L’aspect physique a toujours été extrêmement important pour moi avec Manual. Dès le début, je n’ai jamais voulu que ce soit une entreprise numérique. Je voulais vraiment que les gens puissent communiquer avec nous dans la vie. Ces interactions ont pris différentes formes. » 

– Malcolm qui fait référence aux soirées, expositions et ateliers organisés par Manual NYC dans le passé.

 

Alors que le monde entame tout juste son retour à la normale, Malcolm envisage des projets encore plus ambitieux pour servir la marque, son message et ses talents. « On est tous cloîtrés », dit-il en riant à propos des projets à venir de Manual NYC qui viseront à aider la communauté et les entreprises locales qui ont été impactées par une année de fermeture et d’incertitude.  « Nous voulons nous dégourdir un peu les jambes. Je pense que ce sera sympa. »

    

La Cloudnova
La sneaker en édition limitée avec notre technologie de course de performance emblématique.
Voir tous les détails et coloris

Inscris-toi à la newsletter On pour rester au courant de toutes nos nouveautés, offres spéciales et conseils d'entraînement.