Retour à la grille

À la découverte des îles Lofoten sauvages en Norvège

L’archipel des Lofoten en Norvège représente spectaculairement la nature à son extrême. Des sommets démesurés surgissent des Fjords de glace, régulièrement illuminés par les aurores boréales. La destination idéale pour une aventure mouvementée... Nous avons demandé à Patrick Güller de The Helvetic Collective, un groupe de créatifs suisses, de capturer à l’écran les paysages sauvages des îles Lofoten en Norvège. Patrick et sa partenaire Viviane ont bravé les éléments pour s’approcher et faire connaissance avec un lieu qui a vécu peu de changements depuis qu’il a abrité les Vikings.

 

L’automne à Lofoten est synonyme de pluie, donc à notre arrivée à Oslo à la mi-septembre, nos trois heures d’escale ont été consacrées à l’analyse des prévisions météorologiques et au tracé des randonnées et excursions. Nous cherchions un itinéraire qui nous permettrait de rester actifs à travers ce paysage brut tout en ayant suffisamment de temps pour nous reposer et récupérer. Il serait impossible d’éviter totalement les éléments, nous étions donc préparés à les affronter avec notre équipement imperméable.

À notre arrivée à l’aéroport d’Harstad/Narvik, nous avons récupéré notre voiture de location et nous sommes dirigés vers Harstad. Sur la route, nous avons été accueillis par les lumineuses vagues dansantes des aurores boréales. Notre aventure norvégienne venait de réellement débuter, et ce, de manière spectaculaire.

 

 

Harstad

Harstad est une petite ville pittoresque d’une population d’environ 25 000 habitants située sur la plus grande îles de la Norvège, Hinnøya. Harstad est également l’étape idéale pour les voyageurs se dirigeant vers Lofoten et nous avons saisi l’opportunité pour nous acclimater aux températures fraîches en l’explorant rapidement à pied. Après avoir profité d’un café et d’une Kanelbulle dans une boulangerie locale, nous étions prêts à entamer notre itinéraire panoramique vers le sud.

Cloudflyer Waterproof
La chaussure imperméable pour un soutien léger sur route.
Voir la chaussure

La pluie menaçant de tomber, nous avons décider de trouver un site où camper nous permettant de vite rejoindre la voiture si les conditions devenaient dangereuses. Nous avons opté pour Yttersand, une plage située sur la pointe nord de Moskenesøy. Là-bas, nous sommes brièvement partis randonner jusqu’à un lac dont nous n’avons toujours pas trouvé le nom, mais qui offre un superbe panorama sur la plage. La pluie a commencé à tomber alors que nous déchargions nos affaires, mais nous avons heureusement réussi à monter notre tente avant qu’elle ne s’intensifie. Nous nous sommes endormis tandis que la pluie se déchaînait sur notre tente. Nous avons néanmoins été réveillés au milieu de la nuit à cause de rafales de vent arctique. Nous avons vite levé le camp vers un endroit plus abrité et avons rapidement pu nous reposer.

Kafe Friisgarden/Ramberg

Après une nuit très humide en extérieur, nous étions affamés et avides d’un bon repos chaud sous un toit. Nous avons séché notre équipement et sommes allés à Ramberg, un village sur l’île de Flakstadøya. À Ramberg, nous nous sommes repus de délicieuses spécialités locales – de l’agneau pour moi, du poisson pour Viviane – au charmant Kafe Friisgården. Une fois suffisamment rassasiés (et dégelés), nous avons quitté Ramberg pour Ballstad.

 

 

Ballstad (Hattvika Lodge)

Notre trajet de Ramberg à Ballstad a duré environ 40 minutes, et nous sommes arrivés à Hattvika Lodge. L’Hattvika Lodge offre l’hébergement dans des traditionnels « Rorbuer », c’est-à-dire des cabanes de pêcheur rénovées, avec un panorama splendide sur la baie d’Hattvika. Nous avons été accueillis par Roland Hummer, un guide de montagne autrichien reconverti en responsable des activités de l’Hattvika Lodge. Roland est lui-même un coureur de trail, et nous l’avons remercié pour les conseils qu’il nous a prodigués sur les itinéraires des environs.

Nous avons immédiatement décidé d’appliquer les conseils de Roland et avons passé la soirée à courir à travers le paysage pittoresque jusqu’au sommet de Mannen. Mannen est un petit sommet à seulement 400 m au-dessus du niveau de la mer, mais offrant un panorama incroyable sur la plage d’Haukland Beach. Le soleil s’est couché avant que nous ne puissions atteindre le sommet mais les vues dont nous avons profité pendant l’ascension valaient bien l’effort.

 

La Cloudventure Waterproof
Résistante à la météo, au vent et à l’eau. Puissants amorti et accroche. Conception suisse pour les missions extérieures par tous les temps.
Voir la chaussure

Nusfjord

Après avoir affronté les éléments la nuit précédente, dormir à Hattvika Lodge a semblé positivement luxueux. Nous nous sommes éveillés revigorés et heureux de débuter notre exploration avant le retour de la pluie l’après-midi même. Nous nous sommes dirigés vers Nusjford, un village pittoresque de pêcheurs situé à environ 40 minutes de Ballstad. La route vers Nusjford possède une beauté à part entière, sur fond de montagnes spectaculaires.

Alors que la Norvège offre un temps aléatoire en automne, voyager pendant la basse saison présentait un grand avantage. Les villages comme Nusjford sont en général bondés de touristes venus admirer le paysage durant l’été, mais en septembre nous semblions pouvoir jouir entièrement de ce paysage intact.

 

 

Reine/Reinefjorde/Sakrisoy

Le matin suivant, nous avons eu la joie de nous lever avec devant nous une journée qui s’annonçait belle. Nous avons profité du lever du soleil depuis la cabane, et avons décidé d’explorer le village de pêcheurs de Reine, immédiatement au sud de Sakrisoya et Hamnøya. Alors que nous nous dirigions à pied vers Reine, nous avons eu la chance de tomber sur un bateau qui aller partir explorer le Reinefjorden, un fjord de trois kilomètres qui s’étend entre Hamnøya et Andøya. Les eaux du Reinefjorden étaient si calmes qu’on aurait cru que le bateau glissait sur un miroir.

À côté de Reine se dresse une toute petite île nommée Sakrisøy. Décoré de cabanes Rorbuer traditionnelles perchées entre les eaux crystallines du fjord et de la mer. Ce village est une réelle carte postale. Nous nous sommes arrêtés à Sakrisøy pour le déjeuner et avons eu le plaisir de trouver une boutique pittoresque vendant des mets norvégiens et spécialisée dans les galettes de poisson. Nous avons commandé cette spécialité maison surmontée de saumon fumé et n’avons pas été déçus de notre choix.

 

 

Ryten

Le temps clair et sec persistait. Déterminés à en profiter, nous nous sommes lancés dans un trek jusqu’à Ryten, un célèbre point de vue dominant la plage de Kvalvika Beach (et très apprécié des Instagrammeurs). La randonnée débute sur un parking de l’E10 au niveau de la mer, marquée par une pancarte destinée aux randonneurs se dirigeant vers Ryten. Le trail nous a tout d’abord fait traverser une prairie, boueuse et accidentée en raison des récentes pluies. Au bout d’environ un kilomètre, nous sommes arrivés sur une piste en terre. Encore un kilomètre plus tard, Kvalvika Beach nous est apparue trompeusement proche, mais il restait du chemin à parcourir.

The Running Pants
Un pantalon de course sur ou hors des pistes.
Découvrir

La décente jusqu’à la plage était assez technique, et nous avons prudemment navigué sur des roches glissantes sur un trail non balisé. Heureusement, le chemin pour remonter jusqu’à Ryten était beaucoup plus agréable, bien que boueux. Nous avons toutefois atteint le sommet, et avons vite compris que les roches glissantes et la boue valaient le coup. Ryten offre un panorama sur Kvalvika Beach, le vaste océan, et les montagnes environnantes. En cadrant la photo de manière ingénieuse, il est possible de faire croire que le sujet se balance directement au-dessus de l’océan – une photo incontournable pour impressionner ses amis, sa famille et ses followers.  Il suffit de ne pas leur dire que l’acte est beaucoup moins courageux qu’il en a l’air.

 

Get more inspiration to elevate your run. Sign up to receive the On Newsletter.