Retour à la grille

Les groupes de course de NYC : World’s Fair

Cette équipe de course récemment formée à Flushing, dans le Queens, a pour objectif de tirer la communauté vers le haut. Selon la devise « Running Queens Together », ils visent à oublier un instant le train-train quotidien et prendre du plaisir à courir ensemble, tout simplement.

 

« Dès le départ, la mission du groupe de course World's Fair a été d’inspirer les communautés locales dans des lieux comme le Queens, dans différentes zones du Queens où la culture de la course à pied n’est pas forcément quelque chose qui a toujours été mis en lumière », Jaeki Cho. 

 

Nous avons discuté avec Jaeki Cho, membre du team, qui nous a donné un aperçu depuis les coulisses sur ce que représente la course à pied pour la communauté du Queens. 

  

 

On : Salut Jaeki ! Tu es à la fois coureur et new-yorkais, peux-tu nous décrire ce lien ?

 

Jaeki : « Courir à New York, c’est comme vivre à New York. Ce n’est pas calme, ce n’est pas amical. Ce n’est pas non plus toujours le plus sûr. Mais c’est la vie. Si tu peux réussir ici, tu peux réussir partout, et ça fait partie de notre ADN. »

 

Pourquoi la course à pied ?

 

« Courir ne coûte pas grand-chose. Ce n’est pas comme si tu avais besoin de tout le matériel. Tu as juste besoin d’une bonne paire de chaussures et d’un short. Tout le monde peut participer. Et, pour le meilleur et pour le pire, New York n’a pas vraiment de zones vertes. J’ai grandi en jouant au foot sur du béton. C’est pour ça que courir ici est vraiment unique. »

 

Que représente le marathon de New York pour toi ?

 

« Le marathon de New York a existé bien avant d’entrer dans la culture populaire, et cet héritage est toujours présent. Puisque New York est tellement diverse, culturellement et économiquement, c’est très démocratique. Dans ce sens, la course à pied unit tout le monde. » 

 

« Tout le monde peut s’entendre quand il s’agit de course à pied. » 

 

Comment as-tu commencé à courir avec World’s Fair ?

 

« Le groupe de course World's Fair est basé à Flushing, dans le Queens. Je dirais que c’est l’incarnation du Queens. Culturellement, c’est une équipe extrêmement diverse. Presque chaque membre de l’équipe vient d’un milieu culturel différent, ce qui est en réalité comme dans n’importe quelle école publique du Queens. C’est comme nos plats de midi, tu peux essayer différents types de cuisine. Et l’équipe World's Fair est simplement une continuation de cela. »

 

« Tu sais, on se sent comme chez soi. Si tous les gens de mon école et de mon lycée avaient décidé de monter une équipe de course, c’est à ça qu’elle ressemblerait. C’est exactement ce que représente le groupe de course World's Fair. » 

 

À quoi ressemble la culture de la course à pied, dans le Queens en particulier ?

 

« Je pense que dans l’ensemble, le focus sur la course collective et la course sur route est présent depuis plus longtemps dans certains endroits de Manhattan ou de Brooklyn. C’était relativement nouveau, ou du moins plus récent, dans le Queens. Il y a d’autres collectifs de course qui sortent du Queens, comme le Queens Running Collective, les Wepas, Run Hustle Run. Mais World's Fair (foire internationale), comme son nom l’indique, représente tous les gens du quartier, du quartier du monde. »

 

« Dans des endroits comme le Queens, où il y a tant de communautés d’immigrés qui vivent au jour le jour et qui ne s’en sortent que difficilement, nous essayons de créer un moment, au moins une petite oasis, une oasis de course pour que les gens puissent se vider l’esprit et courir avec d’autres personnes qui sont sur la même longueur d’onde, transpirer un peu, avant de reprendre leur journée ou leur semaine. »

 

« ​Je pense qu’il y a une mission là-dedans qui est plus grande que simplement « je dois faire mon cardio ». Je pense que c’est clairement un point que nous essayons de souligner, et sans vraiment le verbaliser, je pense que nous y parvenons. » 

 

Comment l’équipe a-t-elle évolué ?

 

« Nous sommes une équipe très jeune. Ça ne fait même pas un an, mais l’élan est là, l’énergie est là, et je pense que la mission est là aussi. Le simple fait de voir ces gens venir toutes les semaines et se rencontrer, certains plus expérimentés que d’autres, mais qui construisent vraiment une communauté. J’en suis vraiment fier et c’est une expérience très enrichissante. »

  

Si tu veux faire la connaissance de Jaeki et les autres membres de World’s Fair, envoie-leur un email (worldsfairruncrew@gmail.com) ou contacte-les via Instagram (@worldsfairruncrew).

   

Inscris-toi à la newsletter On pour rester au courant de toutes nos nouveautés, offres spéciales et conseils d'entraînement.