Retour à la grille

Sur les traces des contrastes captivants du Japon

Tim Keller et Adrian Pirlet sont des créateurs suisses passionnés par les prises de vue dramatiques des paysages naturels. Le duo s’est lancé dans un voyage qui changera leur vie, grimpant et courant à travers les paysages les plus magiques du Japon. Laissant tomber tout itinéraire, ils ont au contraire choisi de «se perdre» volontairement.

 

Les villes : Tokyo, Osaka, Kyoto 

Notre voyage au Japon a débuté par les villes. Nous avons consacré deux semaines pleines à l’exploration urbaine de Tokyo, Osaka et Kyoto pour découvrir les us et coutumes qui ont encore cours au milieu des immenses grattes-ciels et du masque moderne de cette nation high-tech.  Bien que nous naviguions dans une toute nouvelle culture, nous nous sommes instantanément sentis les bienvenus. Malgré tout, nous étions vite prêts à explorer au-delà des limites de ces environnements urbains très intenses.  Nous avons loué une voiture et nous nous sommes mis en route vers la vaste et diverse beauté naturelle du Japon. Sans itinéraire défini, nous avons suivi notre instinct d’aventuriers, prêts à affronter des sentiers difficiles en échange de vues spectaculaires et de nouvelles perspectives.

 

 

Mont Shakushiyama

 

Nous avons dit au revoir à Tokyo, une ville qui attache à la précision autant d’importance que notre mère patrie la Suisse, mais qui par bien d’autres aspects ne pourrait pas être plus différente. Notre destination suivante était l’iconique et sacré Mont Fuji and un paysage montagneux qui nous paraitrait bien plus familier. Le trajet en voiture de Tokyo au Mont Fuji est une route facile d’environ 95 kilomètre, ou 59 miles. Nous sommes arrivés à la montagne au milieu de la nuit, et nous n’avons pas perdu une minute. Nous nous sommes garés sur la première place de stationnement que nous avons trouvé, nous avons attrapé nos lampes frontales et nous sommes partis sur le chemin de randonnée.

 

Il était environ 2 heures du matin quand nous avons commencé notre randonnée, plaçant notre confiance dans nos lampes frontales et notre système de navigation en l’absence de soleil. Après environ trois heures de côte raide, nous avons atteint le sommet du Mont Shakushiyama et notre première vue panoramique du Mont Fuji. Entre le brouillard roulant et le légendaire soleil levant, notre rencontre initiale avec Fuji-san a été tout à fait remarquable. Après des semaines passées au milieu du chaos des villes, notre premier aperçu de cet imposant sommet nous faisait d’une certaine façon l’impression de rentrer à la maison.

 

Nous nous sommes délectés de la vue stupéfiante offerte du Mont Shakushiyama tandis que nous reprenions notre souffle après l’ascension. Même si nous avons pris le même chemin pour redescendre, la descente a été une expérience tout à fait différente à la lumière du jour. Nous avons été enchanté par la luxuriante beauté naturelle émergeant de la pénombre à mesure que le soleil s’élevait.

 

La Cloudventure
Cette chaussure de randonnée légère nouvelle génération possède la semelle Missiongrip™, conçue en Suisse pour offrir une protection tout terrain et une durabilité à la course sur les nuages. Idéale si votre aventure vous entraine hors des sentiers battus.
Voir la chaussure

Le Lac Shōji

 

Après cette randonnée matinale éprouvante, nous avions hâte de trouver un endroit serein pour nous reposer. La zone autour de la base du Mont Fuji est connue sous le nom de la Région de Cinq Lacs du Mont Fuji, après que des étendues d’eau se soient formées à la suite d’éruptions volcaniques passées. Cette zone abrite le Lac Kawaguchi, le Lac Motosu, le Lac Sai, le Lac Shōji et le Lac Yamanaka. Nous avons décidé de nous installer au Lac Shōji, le plus petit des Cinq Lacs avec la vue la plus éblouissante du Mont Fuji (et un reflet tout aussi impressionnant du volcan sur ses eaux tranquilles). Regarder le coucher de soleil depuis notre nouvelle maison provisoire était la façon idéale de conclure notre première journée sur ce site emblématique. S’endormir dans ce cadre, à quelques pas de l’eau cristalline avec une vue sur le plus haut sommet du Japon était surréaliste et vraiment spécial.

 

Nous avons encore démarré tôt le lendemain matin, pressés d’admirer le lever du soleil de l’un des meilleurs panoramas du Mont Fuji. A nouveau, nous avons navigué le chemin de randonnée dans l’obscurité totale, plaçant toute notre confiance dans nos cartes soigneusement étudiées. Et, à nouveau, la magie qui nous attendait au sommet a dépassé nos attentes. Nous avons été bombardés par les vues pittoresques du lever de soleil, ne sachant pas où regarder en premier - ce qui, évidemment, est l’un des plus beaux «problèmes» qu’un voyageur puisse avoir.

 

Nous avons parcouru à nouveau le même chemin pour le retour et nous avons terminé notre mission matinale par un petit bain dans le Lac Shōji. C’était le parfait commencement rafraichissant pour notre seconde journée sur ce site à couper le souffle.  

 

Le Short Hybride
Ce short deux-en-un est parfait pour t'accompagner dans toutes tes aventures. Porte la partie sous-vêtement pour une baignade post-aventure puis cours jusqu’à chez toi dans la partie sèche supérieure. Le confort qui te permet d’avancer.
Voir la fiche détaillée

 

Le Mont Hachigatake (Les Alpes japonaises)

 

Puisque nous n’avions fait aucune recherche ou aucun plan avant notre voyage dans les Alpes japonaises, nous avons décidé de visiter le centre d’information d’Hakuba pour en savoir plus sur la chaine de montagnes, qui se compose des Montagnes Hida, des Montagnes Kiso et des Montagnes Akaishi. Nous avons choisi de fuir la chaleur de la vallée et opté pour le Mont Hachigatake, qui se dresse adjacent au Mont Yukikura plus connu, comme notre destination suivante.

 

 

 

C’était un court trajet pour atteindre notre nouveau point de départ à Renge Onsen, une source thermale et auberge cachée haut dans les montagnes. En japonais, le terme «onsen» désigne les sources thermales naturelles, et les établissements, hébergements et culture qui ont fleuri autour d’elles au fil des siècles. Avec autant d’activité volcanique au Japon, on n’est jamais à court de spas onsen à apprécier. L’ambiance paisible de ces calmes oasis offre une juxtaposition incroyable avec les villes débordantes d’activité que nous avons laissé derrière nous. Au Renge Onsen, nous avons pu garer notre voiture au point de départ des sentiers et nous avons été gâtés quant au choix des itinéraires de randonnée. En arrivant, nous avons refait nos sacs et nous nous sommes reposés en vue de notre plus longue randonnée à date - notre séjour d’une nuit au sommet.

 

Peu après avoir débuté cette nouvelle étape de notre aventure, nous avons vite été éblouis par la variété du paysage sur notre route, des vieux lits de rivière aux forêts sauvages. Nous avons aussi été surpris par le peu de temps qu’il a fallu aux premières traces de neige pour émerger. De minuscules rivières bruissant le long de notre route nous ont offert plus qu’assez de points de ravitaillement en eau et d’aires de repos. Nous étions épuisés lorsque nous sommes arrivés à notre campement mais la vue sensationnelle nous a donné une poussée d’adrénaline et le second souffle dont nous avions besoin pour atteindre le sommet et établir le campement. Malgré l’éclat chaleureux du coucher de soleil, nous avons vite réalisé combien nos épais sacs de couchages étaient nécessaires et combien des vêtements chauds le seraient pour la froide nuit à venir. Fatigués par l’ascension, nous nous sommes endormis rapidement.

 

La Weather Jacket
Cette veste légère comme une plume se replie à l’intérieur de sa propre poche pour ne prendre pratiquement pas de place jusqu’à ce que tu en aies besoin.
Voir la fiche détaillée

 

Se réveiller pour admirer ce spectaculaire lever de soleil est l’une de ces expériences «qu’on ne peut pas manquer» dans la vie, et d’autant plus quand on campe au sommet d’une montagne. Nous nous sommes levés tôt pour regarder le reste du monde s’éveiller, absorbant une vue s’étirant des Alpes japonaises à l’océan. Il y a des moments dans les vies où le temps semble s’arrêter et ce lever de soleil en était un - tout simplement inoubliable.

 

Lorsque nous sommes revenus au point de départ des sentiers, nous avons décidé qu’un bon bain au onsen était la conclusion idéale. Après avoir parcouru 16 kilomètres et 1700 mètres d’altitude, le tout avec des sacs de 25 kg sur le dos, nous étions reconnaissant d’avoir l’opportunité de nous relaxer dans les eaux chaudes et de boire dans ce paysage de montagne saisissant. Très vite, nous étions redynamisés et prêts pour notre prochaine excursion.

 

La Côte Ouest

 

Après une nuit glaciale sur le Mont Hachigatake, nous étions près à réchauffer l’atmosphère. Nous avons quitté les Alpes japonaises plus froides pour la côte ouest plus chaude, en n’étant pas certains de notre destination exacte mais excités d’explorer. Par chance, nous sommes facilement tombés sur un lieu de camp calme et nous nous sommes installés pour la nuit. Nous avons été surpris de la chaleur qu’il faisait, même après que le soleil ait disparu.

 

 

Le jour suivant, nous avons roulé vers le nord le long du littoral pour en voir autant que possible. Le paysage était silencieux et paisible, consistant principalement de routes de campagnes et de champs à perte de vue. A midi, après plusieurs heures de route sous le soleil cuisant, nous nous sommes arrêtés pour nous dégourdir les jambes. Nous avons fait une petite marche en direction d’un phare, et nous étions heureux de nous prélasser dans son ombre pendant quelques instants, l’ombre étant une denrée rare sur cette partie de la côte. Après nous être rafraichis et avoir fait un peu de tourisme autour de la tour, nous avons fait une randonnée vers une falaise surplombant le sable blanc et l’eau cristalline de l’océan. Nous avons découvert un lieu d’où nous pouvions sauter jusqu’à la plage et nous avons été heureux de passer l’après-midi sur le sable doux et dans les eaux rafraichissantes.

 

Un arrêt au stand sous une chute d’eau à Fukushima

 

Après avoir passé quelques jours à voyager le long de la côte ouest du Japon et avoir profité de la chaleur, nous avons décidé de nous diriger vers la côte est en passant par Fukushima. Pour mettre fin à une longue journée de route à travers les terres japonaises, nous nous sommes arrêtés aux idylliques Grandes Chutes d’Akiu. Après des heures enfermés dans la voiture, Adrian a fait un court entrainement à intervalles pour bruler un peu de l’énergie accumulée. Après une série de sprints en côte, se rafraichir dans l’eau sous la cascade était la récompense parfaite. Quelques sauts de falaise ont fait s’envoler tous les brins d’épuisement qui restant. Après encore environ une heure de route, nous avons trouvé un lieu de repos et nous sommes allés nous coucher.

 

La Cloud X
Aussi adaptée à la course d’endurance sur route qu’à la salle de sport de l’hôtel. Ton compagnon de voyage parfait pour une course remixée.
Voir la chaussure

 

La Côte Est

 

Après une autre matinée passée sur la route, nous sommes arrivés sur la Côte Est prêts à s’y mettre sans perdre de temps - ou prêts à se mettre à l’eau pour être plus précis. Nous avions pour objectif de trouver des planches de surf et un superbe spot de surf. Au fil de nos voyages au Japon, nous avons découvert que la population locale était incroyablement généreuse et serviable, et les habitant de la côte est ne dérogent pas à la règle. Ils nous ont aidé à trouver le matériel adéquat et nous ont indiqué quelques uns de «spots secrets» du coin.

 

Pour l’hébergement, nous avons trouvé des bâtiments de premier choix dans un endroit appelé «4 Beache.» Pour quelques pièces, le propriétaire nous a autorisé à transformer son parking en front de mer et son établissement en hébergement pour la nuit. Ce spot en bord de mer nous a offert un siège au premier rang pour admirer les divers et rapides changement météorologiques du Japon et nous avons été captivés par la rapidité dramatique avec laquelle le ciel bleu pouvait tourner à l’orage électrique.

 

Le matin venu, nous sommes descendus lentement le long de la côte avec nos planches de surf en remorque. Nous nous sommes arrêtés n’importe où les vagues attiraient notre œil et les conseils fiables des gens du coin nous ont aidé à trouver les sorties les plus incroyables et les plus spontanées. Entre les trésors cachés des plages et les sublimes spots de surf, notre absence délibérée d’itinéraire nous a offert la meilleure des randonnées le long de la côte est japonaise.

 

Comfort-T
Ce manches courtes a gagné son nom pour une raison. Léger et séchant rapidement, c’est l’option parfaite pour la performance active qui dure toute la journée.
Voir la fiche détaillée

 

Quand nous sommes arrivés au Japon, nous étions quelque peu intimidés par la barrière de la langue et par les différences culturelles auxquelles nous allions devoir faire face. Il ne nous a pas fallu longtemps pour réaliser combien les japonais sont accueillants, chaleureux et accommodants. Des villes débordants d’activité aux campagnes sereines et immobiles, le Japon est un pays de contrastes mais cette combinaison, alliée à l’hospitalité, offre une expérience réellement inoubliable. 

 

Suis les aventures d’Adrian sur Instagram - @adrianpirlet.

 

 

Inspire-toi davantage pour te surpasser dans ta course. Abonne-toi à la Newsletter On.