Retour à la grille

Le guide de méditation de Les Others

Trouver un équilibre dans la ville ne veut pas nécessairement dire la fuir. Tout ce dont tu as besoin, c’est de te connecter à toi-même, et de respirer. Nous avons demandé à Les Others de partager leurs connaissances.

 

Ce guide a été publié pour la première fois dans le magazine Les Others, volume 11. Paroles de Daniel Klinckwort

 

Je suis né en ville, mais pas n’importe quelle ville : Mexico. Une des villes géantes. Un endroit fou. Énorme. La 5e plus grande ville du monde où habitent plus de 21 millions de personnes. Magnifique et laide à la fois. Pleine de bonté et de richesse culturelle. Une cuisine et des gens incroyables. De la corruption. De l’anarchie. Un nuage de pollution. Du chaos. Tout.

J’ai toujours trouvé palpitant de me perdre dans la jungle urbaine. Sa culture incroyablement riche et son énergie profonde m’attirent. Les villes peuvent être attractives, efficaces et confortables, mais elles peuvent devenir pesantes après un certain temps. Pas seulement le bruit et les foules, mais la déconnexion. Le manque de nature et d’humanité. Le peu d’espace. Le peu d’air. La productivité d’abord. La conscience après. Faire tourner les rouages à tout prix.

Jour après jour, année après année, la manière dont nous menons nos vies aujourd’hui paraît de plus en plus ridicule. C’est ce qui nous a menés, deux de mes meilleurs amis et moi, à partir pour le désert à la recherche d’une évasion. Une course spirituelle de 90 kilomètres le long de la côte du désert de Sonoran, à travers les terres de la tribu Seri, une course qui altérerait notre perspective sur la vie pour toujours, nous offrant une connexion profonde à notre moi primitif, à la sagesse ancienne des Seris et à la nature dans sa forme la plus pure.

À partir de ce moment-là, nous avons passé une année à rechercher le vrai oxygène et les vraies connexions, en nous enfonçant dans la nature, et en créant des connexions avec des communautés isolées partout dans le monde qui, par leurs pratiques et leurs traditions, offrent une perspective unique qui rend les aspirations modernes et les idées préconçues de bonheur et de succès, inutiles. Cette aspiration d’une année s’est transformée en une aspiration de toute une vie, et c’est comme ça qu’est né Aire Libre Running, qui permet aux coureurs de la ville d’accéder aux mêmes idées qui peuvent complètement changer leur vie.

 

 

Entre deux courses dans la nature, il est possible d’étendre les bénéfices de la course à pied dans notre routine urbaine. C’est dans la méditation que j’ai trouvé un moyen de prendre une respiration. Mon parcours de méditation a commencé avec quelques expériences infructueuses, jusqu’à ce que je tombe sur le livre de Davis Lynch, « Catching the Big Fish ». Selon Lynch, les idées sont comme des poissons, et si tu veux attraper les plus gros, tu dois aller en profondeur. C’est comme ça que j’ai découvert le pouvoir de la méditation comme outil pour plonger en moi-même et me connecter à la source de création, m’apportant le calme, la clarté mentale et une créativité sans limites.

La méditation peut paraître un peu compliquée et intimidante, en particulier puisqu’il y a d’innombrables méthodes et styles. Mais que ce soit en s’asseyant dans le calme, en restant allongé, en faisant un scan corporel ou en marchant, chaque pratique sert un seul et unique objectif : le fait d’être avec toi et de te connaître toi-même, en auto-conscience de tes sensations, de tes émotions et de tes pensées.

Parmi toutes les différentes techniques, voilà celles que je pratique. Puissent-elles t’aider à trouver ton propre chemin vers la paix et l’équilibre quotidien. Tout commence par le fait d’être à l’écoute de ton corps, des battements de ton cœur, de ta respiration et de lâcher prise.

 

 

La méditation de pleine conscience  

                                                                                                    

La méditation de pleine conscience peut être un bon point de départ dans la méditation puisqu’elle est considérée comme la forme la plus simple : concentre-toi uniquement sur la conscience de ton corps et de ce qui t’entoure afin d’entrer dans le moment présent. La pleine conscience signifie de ne pas prêter attention à toutes les pensées ou émotions que tu peux avoir qui te rendent anxieux(se) ou inconscient(e) de ce qui se passe autour de toi. Détends ton corps de sorte que tu puisses pleinement percevoir ta respiration et concentre-toi sur le rythme de ta respiration à mesure que tu reconnais les sons et vibrations que tu entends et que tu ressens. Si une pensée te vient à l’esprit, ne t’inquiète pas ou ne te juge pas. La méditation est une exploration, pas une destination fixe. Simplement, reconnais ta pensée et laisse-la passer. Avec le temps et la pratique, vider ton esprit deviendra plus facile.

 

Le scan corporel            

 

Souvent, nous ne nous rendons pas compte à quel point nos pensées peuvent avoir un effet sur nos nerfs et nos muscles, en les faisant se contracter pendant de longues périodes et en nous enfermant dans un état de stress constant. En réalisant un scan mental de toi-même, tu prends conscience de chaque partie de ton corps, tu remarques toutes les sensations, plaisantes ou non. Le scan corporel commence à partir de la zone de stabilité, les pieds, continue vers le haut par les jambes, le ventre, les bras, les épaules et jusqu’à la tête. Une façon de prendre conscience d’une partie du corps spécifique et de la détendre est « d’envoyer sa respiration vers cette partie ». Même si ce type de méditation permet également de calmer l’esprit, son but n’est pas de soulager la tension ou la douleur complètement, mais d’apprendre à la connaître, d’en apprendre quelque chose et d’être capable de la gérer.

 

 

La méditation transcendantale           

                                       

Pour la méditation transcendantale, tu t’assieds confortablement, tu fermes les yeux, et tu répètes doucement un mantra qui est un mot ou un son qui imite les vibrations naturelles produites par la source de toute création. Le mantra est personnel et il t’a été précédemment attribué par un professeur certifié au cours d’une cérémonie d’initiation. En d’autres termes, ton mantra est ta clé d’accès aux parties les plus profondes de ton être, c’est pourquoi tu dois le garder pour toi-même. Le processus de réflexion ordinaire est alors transcendé, remplacé par un état de pure conscience, dans lequel tu trouveras le calme, le repos, la stabilité, l’ordre et une absence totale de frontières mentales. La méditation transcendantale se pratique habituellement pendant 20 minutes deux fois par jour.

 

La marche méditative      

                                            

La marche méditative est une pratique simple et universelle dont tu peux profiter à tout moment dans ta vie quotidienne. De la même façon que la méditation de pleine conscience se concentre sur le rythme de ta respiration, la marche méditative se concentre sur le rythme de ta démarche. Porte ton attention sur ton corps, recentre-toi, ressens la pression sur la plante de tes pieds et les autres sensations naturelles qui accompagnent le fait de se tenir debout. Sois présent(e) et alerte. Tu peux entrer dans un état proche de la transe pendant que tu marches, permettant au mouvement répétitif de chaque pas de faire taire ton esprit. Le lieu où tu marches n’est pas particulièrement important, que ce soit dans le calme de la nature ou les bruits ou les distractions de la ville. Chaque situation est une occasion pour méditer.

 

La Cloud Hi Monochrome
La performance toute la journée en couleurs tranchées en blocs.
Voir les couleurs et détails

Inspire-toi davantage pour te surpasser dans ta course. Abonne-toi à la Newsletter On.