Retour à la grille

Ma raison de courir : trois coureurs, une passion.

Pourquoi cours-tu ? C’est une question pertinente, à laquelle il n’y a pas une seule et unique réponse. Pour certains, la course est un moyen de se détendre et de rencontrer d’autres personnes. Pour d’autres, il s’agit de repousser ses propres limites, seul(e) face à soi-même. Nous avons discuté avec trois coureurs français dont les objectifs sont différents mais qui partagent la même passion.

  

Quand il s’agit de course à pied, peu importe ton point de départ. Ce qui importe, c’est de franchir le pas de la porte. De mettre un pied devant l’autre. Nous avons discuté avec trois coureurs français pour comprendre comment ils se sont lancés dans la course, et ce qui les motive à continuer.  

   

   

Hello à tous ! Quand et pourquoi avez-vous commencé à courir ? 

 

Antoine : J'ai commencé à courir quand j’étais enfant. Nous avions l’habitude de partir randonner en famille et je m’éclatais avec mes cousins à dévaler les pentes à une vitesse folle. Au lycée, j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement à la compétition en ski de fond. Mais étant donné qu’il s’agit d’un sport hivernal, nous faisions beaucoup de course et de trail en été. J’ai eu un déclic, et en 2015 j’ai participé à ma première compétition de trail. 

 

Marion : En 2013, je voulais trouver un moyen de décompresser après mes journées hospitalières ou mes gardes. Nageuse à la base, il était difficile de coordonner mes horaires avec celles des ouvertures des piscines. Je ne suis pas adepte des salles de sport et mon copain courrait, et j’avais du plaisir à partager cette activité avec lui.

     

 

Valentin : J’ai commencé à courir en arrivant à Paris en 2014. À cette époque je vivais dans un quartier de Paris avec cinq amis et la course était l’occasion de faire quelque chose ensemble. Nous avons fondé le MRC (Marais Running Club) pour le rendre officiel. 

Qu’est-ce que le MRC ?
« Nous croyons en la course entre amis, sans le stress de la performance. Nous partageons une philosophie qui prône le plaisir, la simplicité, le mouvement et l’absence de contraintes de temps. La course n’a pas besoin d’être une compétition avec les autres ou toi-même. »
En savoir plus

  

Où et à quelle fréquence courez-vous ? 

 

Antoine : Je m’entraîne presque tous les jours, parfois même plusieurs fois dans la journée. Quand je le peux, je préfère courir en montagne mais je m’entraîne également beaucoup sur piste ou sur route pour travailler ma vitesse et ma technique.

   

 

Marion : 4 a 5 fois par semaine, proche de mon lieu de travail en semaine et donc plutôt urbain. Le week-end, je préfère courir dans la nature si possible. J’effectue une grande partie de mon entraînement en montagne pour travailler à différentes altitudes. Je cours, bien évidemment, mais j’aime aussi faire du vélo pour varier un peu mon entraînement.

 

Valentin : Je cours environ trois fois par semaine. Deux fois en soirée pendant la semaine avec le MRC, puis une fois le week-end également. J’aime beaucoup courir dans Paris, c’est un excellent moyen d’explorer la ville et ça m’a permis de vraiment la découvrir sous toutes ses facettes. 

 

Je connais les rues sur le bout des doigts. J’aime imaginer de nouveaux itinéraires le long de l’eau et essayer d’éviter la circulation ou les quartiers bondés.

   

Cloudstratus
La Cloudstratus offre un maximum d’amorti mais reste sensible. Elle propose un soutien additionnel qui n’entrave pas la vitesse.
Voir la chaussure

  

Pourquoi cours-tu aujourd’hui ?  

  

Antoine : La course m’aide à me sentir bien, en forme. Elle structure mes journées et me permet de passer de bons moments avec mes amis et collègues d’entraînement. Atteindre mes objectifs est gratifiant et j’aime la vague d’émotions que procure la compétition. Tout le temps consacré à l’entraînement et les sacrifices en valent la peine.

   

Marion : Depuis toute petite j'ai toujours fait du sport, c'est un équilibre, un mode de vie, je ne pourrai pas faire sans sport. Cela pourrait être n'importe quel sport mais la course m'apporte cette sensation de liberté que je n'avais pas dans les bassins par exemple. Même fatigué on retrouve toujours ce petit regain d'énergie après avoir couru.

  

La course m’offre ce sentiment de liberté. Elle me permet de faire le vide. Les soucis deviennent moins important après un run.

   

Comment commencer à courir : conseils pour les débutants
Tu cherches à te lancer dans la course, mais tu ne sais pas par où commencer ? Ne cherche plus. Nous sommes là pour t’aider à faire les premiers pas de ton cheminement et pour t’aider à apprendre à mettre un peu plus de fun dans ta course.
En savoir plus

  

Marion : Enfin un point important surtout en tant que médecin : faire du sport améliore mon immunité, je trouve que je tombe beaucoup moins malade que mes collègues ou amis qui ne font pas de sport (c'est prouvé scientifiquement mais c'est encore plus concret de le constater dans la vie de tous les jours).

 

Valentin : Une fois passé l’épreuve des premières courses (je me souviens avoir pensé que j’allais mourir !), tu commences assez rapidement à réellement y prendre du plaisir : la satisfaction en voyant tes progrès, la sensation de l’air frais sur ton visage, les endorphines qui te donnent le sentiment de voler après l’effort. Et tu te sens également mieux car cela permet d’évacuer les tensions et les excès. 

 

La course est devenue presque indispensable pour me sentir bien, relâcher la pression et pallier le côté statique de mon travail.

   

Les meilleurs aliments à manger avant de courir
Que tu coures pour la santé, la forme ou la compétition, les bons aliments peuvent avoir un impact important sur ta performance. Tout ce que nous mangeons joue un rôle dans notre entraînement, pour le meilleur ou pour le pire.
En savoir plus

 

As-tu des conseils pour ceux qui voudraient démarrer la course à pied ?

 

Marion : Vas-y progressivement. Le corps s’adapte mais ne lui impose pas trop de changements d’un coup. Trouve un bon groupe pour partager des séances et t’aider à trouver la motivation car vous passerez très certainement de bons moments ensemble. Je trouve aussi que courir en groupe me permet de tirer le meilleur de moi-même lors de séances difficiles.

 

Antoine : Honnêtement, prends le temps. Écoute ton corps et fais peut-être quelques recherches pour t’assurer que tu n’en fais pas trop dès le début. Entoure-toi de personnes qui peuvent te partager leur expérience et te donner des conseils. 

  

  

Mais surtout : cours pour toi, pas pour les autres.

 

Valentin : Mon conseil pour débuter et persévérer est de courir avec un groupe qui te motive et qui puisse partager le plaisir et la camaraderie, des indispensables qui pourraient manquer lors des premières séances en solo. Bien évidemment, si tu veux te joindre à nous, le MRC se réunit tous les mercredis soirs à 20 h à Paris !

     

10 façons simples de vous motiver pour courir
Courir, c’est génial... mais parfois, c’est moins satisfaisant que d’autres. Peut-être que vous ne le sentiez pas ou peut-être que le temps a joué contre vous ou peut-être, juste peut-être, que vous manquiez de motivation. Si c’est le cas, voici 10 façons simples de vous remettre sur le droit chemin.
En savoir plus

Inscris-toi à la newsletter On pour rester au courant de toutes nos nouveautés, offres spéciales et conseils d'entraînement.